Et la consultation des élèves, ça en est où? Focus du côté des élèves !

Depuis plusieurs semaines, les ambassadeurs et ambassadrices du Pacte pour un enseignement d’excellence se sont lancés dans la consultation des élèves de leur école. Consultation sur quoi ? Sur les propositions qu’ils ont élaborées lors du week-end du 20 et 21 janvier, week-end au cours duquel une trentaine d’élèves issus d’écoles, de villes et de types d’enseignements différents se sont réunis pour réfléchir ensemble à la question suivante : « Comment améliorer l’école ? ». Du rôle des directions d’école au contenu des cours qu’ils suivent, en passant par la démocratie à l’école et la formation des enseignants, les élèves se sont penchés sur un tas de thématiques différentes liées à la structure scolaire.

 

Mais comment consultent-ils ? Pourquoi se sont-ils lancés dans un projet aussi ambitieux que celui de récolter et porter la voix des élèves ? Témoignages et explications.

 

Pierre-Yves, élève à l’Athénée Royal Ernest Solvay à Charleroi : « L’école compte aux environs de 600 élèves. Nous avons plusieurs options que l’on peut choisir en première, troisième et cinquième année. Nous avons des éducateurs pour chaque degré, et l’école est sous la direction d’une proviseure et d’une préfète.

 

Dans notre école, nous sommes trois à être investis au CEF : Anthony, Charlie et Pierre-Yves. Nous allons distribuer des questionnaires aux élèves de notre école. Pour cela, on va faire une réunion avec les délégués de classe pour déjà faire une prise de contact. Ensuite, nous ferons une conférence par année. Nous présenterons aux élèves le CEF et différents aspects à améliorer à l’école, sur lesquels on les invite à remplir les questionnaires. Une fois cela fait, nous ferons un résumé des réponses et des points soulevés pour prendre ceux qui reviennent le plus souvent pour en débattre plus sérieusement au sein du CEF et chercher des solutions avec les élèves des autres écoles.

 

Du côté de la motivation, cela nous motive car on voudrait laisser une école plus facile d’accès et plus tolérante aux prochaines générations d’élèves qui iront dans nos écoles. Nos principaux points d’intérêt dans le projet du Pacte pour un Enseignement d’Excellence sont la technologie à l’école, les discriminations au sein de celle-ci - qu'elles soient raciales, sexuelles, religieuses, socio-économiques, … , la facilité d’accès et la gratuité de l’école et enfin le suivi des élèves au sein de l’école pour éviter au mieux le décrochage scolaire. Mais il reste encore beaucoup d’autres points à aborder ! »

 

Du coté de Wavre, les choses avancent aussi à grands pas ! Arnaud, membre du CEF avec Nicolas au Collège Technique Saint-Jean de Wavre, explique aussi son engagement : « J’ai rejoint le CEF car je trouve que malgré le système de délégués, nous ne sommes pas assez écoutés ni défendus.

 

Nous devions faire passer le questionnaire dans toutes les classes de notre école et nous avons eu une idée plutôt lumineuse. Nous allons faire passer le questionnaire à chaque délégué et lui et sa classe devront mettre leurs réponses en commun. Comme ça, on a un avis de la classe et non uniquement du représentant de la classe ».  

 

A l’Athénée Royal Marguerite Bervoets, à Mons, plus de 1000 questionnaires ont été remplis par les élèves sur trois sujets différents : le contenu des cours, les rythmes scolaires et la démocratie à l’école. « On essaie d’améliorer l’école. On se réunit toutes les semaines pour voir comment avoir l’avis des autres élèves. On est passées dans les classes et maintenant on va dépouiller pour voir les réponses », explique Anouk, élève en première année. Marine, qui est en 3ème année, explique comment elle est arrivée dans le projet : « Je ne savais pas trop ce que c’était, mais je suis venue à la première réunion et j’ai trouvé ça chouette. C’est bien parce que cela peut vraiment améliorer l’école ».

 

Encore une semaine des cours pour consulter dans les écoles et en ligne, puis les ambassadeurs et ambassadrices et Pacte pour un Enseignement d’Excellence seront invités à se réunir un dernier week-end pour mettre en commun les résultats de leurs consultations. Lors de ce week-end, qui aura lieu les 20 et 21 février, les élèves finaliseront ainsi le rapport qu’ils remettront à la Ministre de l’Education, Joëlle Milquet, dans lequel seront couchées noir sur blanc les priorités et les attentes des élèves. Une première dans le monde de l’enseignement, qui annonce le début d’une véritable reconnaissance des élèves comme acteurs de leur éducation ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 0