Le CEF souhaite rappeler le rôle essentiel que les élèves ont à jouer au sein de l’enseignement et de ses structures

Suite à la démission de Joëlle Milquet, de nombreuses questions émergent quant à la poursuite des dossiers en cours, mais aussi par rapport à l’implication – récente – des élèves dans les discussions entre acteurs de l’éducation. En effet, le processus de consultation des élèves amorcé par le Comité des Élèves Francophones en novembre 2015 dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’Excellence constituait une grande première dans l’enseignement obligatoire francophone. Des milliers d’élèves du secondaire ont ainsi donné leur avis sur des sujets touchant à l’enseignement : les rythmes scolaires, la formation des enseignants, la démocratie à l’école, le contenu des cours,… Autant de thématiques bien loin des traditionnelles tâches attribuées habituellement aux élèves comme le ramassage des papiers !

 

Au-delà des nombreuses questions que suscitent l’incertitude autour du nom de celle ou celui qui viendra à reprendre le poste de Joëlle Milquet, le CEF tient ainsi à rappeler que la dynamique d’implication des élèves engagée ces derniers mois est précieuse et que, forts de leur reconnaissance comme acteurs de l’école au même titre que les autres acteurs traditionnellement consultés, les élèves veulent continuer à s’exprimer sur les questions qui les concernent, et comptent bien sur le/la nouveau/nouvelle Ministre de l’Éducation pour prendre l’habitude d’écouter ce que les élèves ont à dire.

 

 

Les élèves continueront de revendiquer que leur parole soit prise en compte, le CEF espère vivement que le/la nouveau/nouvelle Ministre de l’Éducation comprendra la nécessité de nous écouter, de promouvoir l'engagement politique de la jeunesse et de prendre en considération l’avis des élèves sur toutes les questions qui les concernent.

Écrire commentaire

Commentaires : 0