On the road again !

Le CEF est reparti à la rencontre des élèves

Un élève explique à Catherine ses difficultés de se lever si tôt le matin.
Un élève explique à Catherine ses difficultés de se lever si tôt le matin.

Vroum ! Vroum ! Le fier et imposant bus du Délégué Général aux Droits de l’Enfant, conduit par Momo avec toute la dextérité nécessaire au pilotage d’un pareil bolide, nous a encore une fois permis de sillonner la Fédération Wallonie-Bruxelles. Tour à tour Charleroi, Liège, Wavre, Nivelles, Molenbeek, Tournai et Schaerbeek ont été le théâtre d’un curieux rituel : la fine équipe du Comité des Élèves Francophones (CEF) accompagnée des ambassadrices et ambassadeurs du Pacte s’est installée le temps d’une après-midi à proximité d’écoles … pour donner la parole aux élèves 


Le but de ce second CEF On Tour était donc de permettre aux élèves, principaux concernés par la réforme de l’enseignement, de prendre connaissance des mesures proposées dans le cadre du Pacte ainsi que de s’exprimer sur celles-ci. Calepins à la main et cheveux au vent, les équipes du CEF sont donc parties demander aux élèves du secondaire ce qu’ils pensent vraiment des propositions du Pacte pour un Enseignement d’Excellence. Ces propositions, émises par le Groupe Central du Pacte d’Excellence, sont en réalité une multitude de mesures très concrètes qui, ensemble, auront vocation à bâtir une école plus égalitaire et plus juste. À cet égard, rappelons que certaines de ces propositions émanent des élèves eux-mêmes, puisque ces derniers ont également fourni un rapport à la Ministre de l’Éducation. Défendu par Bernard Devos, le Délégué Général aux Droits de l’Enfant en personne, le rapport des élèves a permis à ces derniers d’être considérés comme des acteurs à part entière lors des réunions du Groupe Central. En partant de propositions très concrètes, les élèves ont pu, lors de ce CEF On Tour, donner leur avis sur 37 propositions concernant des sujets aussi importants pour eux que la gratuité de l’enseignement, les inégalités et la démocratie à l’école, la place du numérique et de la culture dans leur parcours scolaire, …

 

Il s’agit, pour le CEF, de s’assurer que les mesures proposées par le Groupe Central du Pacte soient en adéquation avec ce que veulent les élèves. Le résultat de ces consultations sera affiné  par les élèves qui souhaitent s’investir plus loin dans le processus lors d’un congrès qui se déroulera le 28 juin à Namur. Un deuxième avis sera dès lors remis à la Ministre afin que l’avis des élèves du secondaire soit tenu en compte dans la suite des travaux.

Écrire commentaire

Commentaires : 0