Le bien-être à l'école, on en parle ?

Nous sommes le vendredi 14 octobre 2016 et le CEF On Tour se termine, l’équipe se retire dans son bureau. Rideau.

Rideau, vraiment ? Non, pas du tout, en fait. L’aventure ne fait que commencer. En effet, depuis que les membres du CEF se sont interrogé.e.s sur la vaste thématique du « bien-être à l’école », il nous a semblé que le sujet méritait toute notre attention. A l’instar des Maisons des Lycéens en France, l’idée d’instaurer des espaces physiques réservés aux élèves au sein des écoles a commencé à trotter dans la tête des membres du Comité. Cet espace aurait vocation d’être à la fois un espace de repos et de détente pour les élèves qui le désirent, mais pourrait également servir de lieu où les élèves se retrouveraient afin de créer leurs propres projets.

 

N’est-ce pas dans la salle commune de Gryffondor qu’Harry et ses comparses préparent généralement leurs plans d’action (puisque dans la bibliothèque de Poudlard, il ne leur est pas permis de parler entre eux, sous peine de se faire réprimander par madame Pince, la bibliothécaire) ? L’exemple n’est pas si fantasque puisque en réalité, il illustre bien notre propos : un endroit confortable et accueillant favoriserait la création de projets, permettrait aux élèves de se retrouver entre eux pour devenir des acteurs de leur école.

 

En tant que syndicat des élèves du secondaire, nous avons comme mission de porter la voix des élèves, notre première tâche aura donc été de recueillir le témoignage des élèves sur la question du bien-être à l’école. Nous nous sommes donc mis sur les routes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, deux semaines durant, pour rencontrer un maximum d’élèves du secondaire. Nous les avons interrogé.e.s, à travers un questionnaire construit par les membres du CEF sur les relations entre eux et les autres acteurs de l’école, sur les espaces mis à leur disposition, sur leurs activités en-dehors des cours, sur les fêtes organisées par l’école ou au sein de leur établissement, sur l’offre de nourriture proposée, et même sur la décoration des classes. C’est donc en se basant sur les réponses à ces questionnaires –et donc sur la réalité vécue par les élèves eux-mêmes- que nous pourrons identifier les réels besoins des élèves.

 

 

Si vous êtes élèves du secondaire et que vous considérez qu’avoir la possibilité d’être davantage actif.ve dans votre école ou que la question du bien-être dans l’école est fondamentale, n’hésitez pas à remplir ce questionnaire (disponible ici), ainsi que de nous faire part de vos remarques et de vos idées ! C’est en s’unissant, en mutualisant nos efforts et nos idées que nous pourrons améliorer le futur des élèves et donc de notre société.

Écrire commentaire

Commentaires : 0