L'école entretient encore des inégalités de genres... En 2017, sérieusement ?!?

Pour le Comité des Élèves Francophones, la journée internationale des Droits des Femmes est l’occasion de rappeler que malheureusement, aujourd’hui encore, l’école reproduit et renforce trop souvent les inégalités de genres. Dans la cour, dans les manuels scolaires, lors du choix des options,… les élèves ne sont pas traité.e.s de la même manière qu’ils ou elles soient filles ou garçons.

 

Nous voulons une école ouverte, tolérante et non-discriminante. Pour y arriver, et pour lutter réellement et efficacement contre toutes les discriminations liées au genre, nous proposons notamment :

  •  Que la prise en compte des inégalités liées au genre fasse partie intégrante de la formation initiale et continue des professeur.e.s mais aussi des éducateur/trice.s et plus généralement de l’ensemble des professionnel.le.s de l’enseignement.
  • Que les structures scolaires soient pensées en termes de diversité de genres. Ainsi par exemple, l’école inclusive doit bannir les distinctions de genre pour les cours de gymnastique ou pour les toilettes.
  • Que l’école cesse de fonctionner sur un modèle de genre binaire « garçon » - « fille », opposant les filles aux garçons et excluant tou.te.s les élèves ne se définissant pas de cette façon-là.

 

Pour le CEF, tou.te.s les élèves sont des élèves ! N’attendons plus pour mettre fin aux clichés et aux stéréotypes sexistes à l’école !

Écrire commentaire

Commentaires : 0